Imaginer. Concevoir. Créer.

Pour aussi longtemps que je me souvienne, je suis allée dans une quête personnelle pour parfaire toutes les phases du cycle de la création.

L’imagination n’est pas donnée, ni est-elle acquise. L’imagination est expérimentée. La mienne prend ses origines dans mon enfance à Beyrouth. Elle s’est développée et enrichie à travers mes aventures à l’étranger.

Au Liban, formée comme architecte d’intérieur, j’ai travaillé dans cette atmosphère pour réaliser que ce qui m’attire vraiment est la forme, la texture et surtout la fonction de l’Objet. Je décide alors de me spécialiser dans le mobilier et le design industriel à travers une maîtrise à la Domus Academy de Milan, Italie.

J’avais enfin trouvé une discipline qui assouvissait ma soif pour la création, mais surtout, pour la production. J’avais aussi découvert que le bois, ce matériau noble et généreux, était ma toile préférée. Ce fut en effet, à travers la sculpture du bois et mon témoignage de la vie naissante de mes objets entre mes mains, que je me sentis complète en tant que créatrice.

Chaque objet auquel je donne vie raconte une histoire, que ce soit par sa conception, son but ou même sa simple interaction avec la lumière. Rien au sujet de mes pièces, n’est aléatoire. J’infuse dans mon travail un certain lyrisme et ma propre définition de l’humour, ce qui en fait des contes intrépides et utiles que l’on peut lire dans tous les sens, à travers des courbes et des lignes organiques, épurées et, pour la plupart du temps, douces.

Nadine Hajjar Portrait

© 2019 nadine hajjar studio